Paroles, Paroles, plus de promesses, des actes !

Communiqué Douar Didoull, 20/06/2018 Une nouvelle fois, certains ténors politiques locaux viennent d’annoncer triomphalement dans la presse que les permis miniers bretons étaient annulés. Malheureusement il n’en n’est rien ! Douar Didoull dénonce cette nouvelle tentative de désinformation qui devra être jugé par les électeurs lors des prochains scrutins. L’Etat français, par l’intermédiaire du ministère de l’économie, a le pouvoir d’annuler aujourd’hui les permis miniers de Loc-Envel, Merleac et Silfiac, en refusant leur transfert vers la société Apollo Minerals à la suite de la défaillance de la société Variscan Mines. Ce refus est encore possible jusqu’au 28 juin prochain. La spéculation boursière, prévisible et prévue par l’ensemble des collectifs anti-mines, est « en marche » au mépris des populations concernées. Plus que jamais, le collectif Douar Didoull exige l’annulation immédiate de ces 3 permis et appelle à participer massivement au rassemblement, au bas de la Menez Hiez, à Mur de Bretagne, le dimanche 24 juin à 14h. Pas de mines ni ici, ni ailleurs ! Un covoiturage partira de Guingamp (aire de co-voiturage La Chesnaye) à 13h. douardidoull@riseup.net

Lire la suite...

Communiqué de presse d’Attention Mines ! – le 15 juin 2018

SORTONS DE L’ENFUMAGE ! C’est la seconde fois en moins d’un an que l’on nous enfume avec l’ « enterrement définitif » des permis miniers bretons. C’est faux ! Les permis miniers bretons sont toujours valides ! Variscan Mines SAS, qui les détient, est en passe d’être rachetée avec ses sept permis d’exploration par une holding australienne minière, Apollo Minerals qui dit ne s’intéresser qu’à celui de Couflens dans l’Ariège. L’Etat, en la personne de Mr Bruno Le Maire ministre de l’économie, peut mettre son veto à cette vente mais n’en fait rien. Au contraire, dans une lettre du 13 juin au Président de la Région Bretagne, il indique s’en remettre au futur détenteur des permis pour les gérer, les vendre ou les abandonner comme bon lui semblera, évoquant au passage une éventuelle abrogation future si tel était le souhait d’Apollo Minerals. Ca suffit ! Nos territoires valent plus que leurs atermoiements ! Si l’Etat ne veut pas assumer ses responsabilités comme les citoyens, élus, collectivités locales et territoriales bretonnes le réclament, nous allons donc le lui rappeler ! A l’unisson avec le collectif Vigil’Oust qui se bat contre le PERM de Merléac, l’association Attention Mines! qui se bat contre […]

Lire la suite...

La guerre des métaux rares

Lire le dossier… Par Laury-Anne Cholez – Avril 2018 www.socialter.fr

Share Button
Lire la suite...

Interpellation au sujet de la cession de Variscan Mines.

Silfiac, le 15 avril 2018 A l’attention de Mesdames et Messieurs les Maires, adjoints et conseillers communaux, Présidents et conseillers communautaires, départementaux et régionaux, Députés et Sénateurs, Présidents et membres de CLEs de SAGEs bretons, Mesdames, Messieurs, Conscients des impacts économiques, sanitaires et environnementaux des permis exclusifs de recherche minière accordés à Variscan Mines SAS en Bretagne, vous avez exprimé votre opposition à ces PERMS et demandé leur abrogation, sans réponse à ce jour du Ministère de l’Industrie en charge du dossier. Il nous semble important aujourd’hui d’attirer votre attention sur les récents rebondissements concernant la propriété de ces permis. Variscan Mines Ltd (Australie) a annoncé le 8 mars dernier¹ la vente de sa filiale française Variscan Mines SAS et du PERM de Couflens à une autre société australienne : Apollo Minerals Ltd. Les 6 permis du Grand-Ouest dont les 3 bretons² seraient transférés à une nouvelle filiale anglaise, Variscan Mines Europe Ltd dotée d’un capital de 1 livre sterling et déclarée comme société dormante. En pratique, les 3 permis bretons vont d’abord être transférés vers Apollo. L’article 43 du décret 2006-648 sur les titres miniers³ le prévoit impliquant seulement d’informer l’Etat de la cession de la société, suite à […]

Lire la suite...

Quand les CLE (Commission Locale de l’Eau) se prononcent contre les projets miniers en centre Bretagne.

Fin 2017 et en début d’année 2018, trois Commissions Locales de l’EAU (CLE) [1] et une communauté de communes se sont de nouveau prononcés contre l’exploration minière en centre Bretagne. Celles-ci s’étaient déjà émues de ne pas avoir été consultées lors des attributions des permis miniers. Leur non participation au CIS (commission d’information et de suivi), pourtant mis en place pour informer élus, collectivités et associations étaient déjà en soi une hérésie au regard des impacts causés par les activités minières sur les ressources en eau. Depuis lors elles ont été associés à ces CIS même si celles-ci ne se réunissent plus guère. C’est pourquoi les CLE du SAGE Scorff, du SAGE Argoat-Trégor-Goëlo, du SAGE Baie de Lannion [2] et la Communauté de communes de Blavet Bellevue Océan ont de nouveau manifesté leur refus de ces projets d’exploration en vue d’une exploitation minière future. Les arguments avancés sont les suivants : Les projets miniers se situent sur le château d’eau de la Bretagne ; Les connaissances scientifiques sur l’impact de l’activité minière sur les ressources en eau sont insuffisantes  ; Insuffisances des garanties apportées par la société Variscan ; Risques de réduire à néant les travaux des bassins versants et les efforts consentis […]

Lire la suite...

Communiqué de presse commun – Attention Mines ! – Vigil’Oust – Douar Didoull

Les collectifs opposés aux projets miniers à l’unisson ! Les collectifs et associations opposés aux permis exclusifs de recherches minières Attention Mines ! (PER de Silfiac), Vigil ‘ Oust (PER de Merléac) et Douar Didoull (PER de Lok-Envel) s’étonnent que les services de l’Etat n’aient toujours pas convoqués à ce jour les membres des Commisions d’Information et de Suivis des travaux (CIS), propres à chaque permis et sensées se réunirent une fois par an. Après avoir tenu à l’écart plusieurs associations environnementales et certains élus lors de la première CIS, les services de l’Etat continuent à maintenir le secret sur l’actualatité des différents permis de recherches en cours. Prétextant que sur les différents périmètres des permis, la société Variscan Mines n’a pas effectué de travaux en 2017, les services de l’Etat se refusent une nouvelle fois à informer les élus et la population sur l’actualité des permis et la société qui les détient. En effet, élus et administrés ne sont-ils pas en droit d’être informés que Variscan Mines Ltd (Australie) vient d’annoncer la vente de Variscan Mines SAS, sa filiale française, à Apollo Minerals, une autre société minière, dont le principal actionnaire est Juniper Capital (domiciliée aux Îles Vierges britannique, […]

Lire la suite...
1 2 3 4