Actualités

Communiqué de Presse – Enquête publique sur le SAGE BAIE DE LANNION

« Le collectif Douar Didoull depuis sa création, s’est toujours opposé au projet minier dit de LOC ENVEL en raison de ses conséquences désastreuses sur la qualité et la quantité disponible de l’eau potable.

Le Léguer prend en effet sa source dans le périmètre du permis ; ce permis, délivré le 14 septembre 2015, regroupe 25 communes et a pour but de trouver notamment du tungstène. Depuis cette date, aucune action sur le terrain n’a été effectué par Variscan Mines, suite d’une part, au travail d’explication et de mobilisation de notre collectif et d’autre part au refus notifié officiellement à la sous-préfecture de Guingamp de 600 propriétaires refusant l’intrusion de VARISCAN sur leur terrain ; la notion d’acceptabilité sociale si chère au gouvernement est battue en brèche car il faut ajouter aussi à cela les 13 communes qui ont pris un arrêté ou une délibération interdisant le survol de leur territoire par les hélicoptères de Variscan Mines, survol prévu dans le programme de travaux de l’année 2016. Le département des Côtes d’Armor et la région Bretagne se sont prononcés contre les projets miniers.

Le 20 octobre prochain le Léguer recevra le label national « site rivière sauvage » , la partie de la rivière concernée est dans le périmètre du permis de Loc Envel, si le permis minier aboutit la logique voudra que ce label lui soit retiré. Le périmètre du permis est situé pour une part importante en zone natura 2000 notamment le skarn dans la forêt de Coat an Noz où Variscan Mines a annoncé vouloir effectuer des sondages de reconnaissance.

Ce permis ne créera pas d’emplois durables mais détruira les emplois existant dans l’agriculture et le tourisme et il dévalorisera la valeur du foncier et du bâti… »(extrait).

Lire la suite ➡

logo-Dd

En savoir plus sur le PER de Loc-Envel ➡
douardidoull@riseup.net

➡︎ Suivre l’actualité de Douar didoull ⬅︎


Les Amis de la Terre au Festival des Luttes

Dans le cadre de la deuxième édition du « Festival des luttes » organisé en juillet dernier par le collectif Douar Didoull, Les amis de la terre sont intervenus pour présenter les alternatives à l’extractivisme et les possibilités offertes par le recyclage des matériaux…
Une représentantes de ISF SystExt ( Ingénieurs sans frontières) a également animé une présentation sur le thème des impacts associés à l’extraction minière.

Retrouvez ces deux présentations :

Enjeux et limites du recyclage des ressources rares dans une perspective d’éco-conception, (Les amis de la terre);
Quels sont les impacts associés à l’extraction minière, (ISF SystExt).


Premier numéro du bulletin d’information :
Le Marteau Piqueur

le marteau piqueur n°1

Téléchargez le document ➡

 logo Gratte Papiers

www.gratte-papiers.org


Silfiac, le 9 septembre 2017

Lettre ouverte à Mesdames et Messieurs les candidats aux élections sénatoriales du Morbihan

L’association Attention Mines ! qui se bat contre le PERM de Silfiac depuis son octroi le 15 septembre 2015 par l’ex-ministre de l’économie Emmanuel Macron aujourd’hui président de la République, interpelle les candidats aux élections législatives sur leurs positions respectives à son sujet.

Lire la suite ➡

Projets miniers dans le Morbihan : le collectif Attention Mines demande aux élus du Département de prendre position;
(actu.fr, le 20/09/2017);

Logo attention Mines

alternatives-projetsminiers.org

attentionmines@riseup.net


«Mobilisons nous pour que l’État ne cède pas face à l’industrie fossile»

Interpellez les députés au sujet du projet de loi « Hulot » sur les hydrocarbures

Les collectifs Non au pétrole de schiste, au gaz de schiste et au gaz de couche ainsi que des ONG ( 350.org, ATTAC, Les Amis de la Terre) lancent une vaste campagne publique pour interpeller les 137 député.e.s membres des commissions Affaires économiques et Développement durable de l’Assemblée pour renforcer le contenu du projet de loi Hulot « mettant fin à la recherche ainsi qu’à l’exploitation des hydrocarbures conventionnels et non conventionnels et portant diverses dispositions relatives à l’énergie et à l’environnement » .

Lire la suite ➡


Variscan Mines ou l’hydre à trois têtes

Nous sommes en septembre 2017 et cela fait trois ans que le Permis Exclusif de Recherche minière (PER) dit permis «Merléac » a été accordé, deux pour ceux de Silfiac et de Loc-Envel.
Tout a été fait pour que l’information soit diffusée de manière discrète. Des consultations publiques  sont organisées uniquement par internet dans des zones rurales où la connexion est aléatoire voir déficiente, alors que la population est majoritairement âgée et ne maîtrise pas l’outil numérique. La mobilisation citoyenne a tout de même pu s’organiser.

Tandis que l’humanité est confrontée aux plus grands défis de son histoire que représentent le réchauffement climatique et la disparition catastrophique de la biodiversité; le pillage de ces ressources naturelles n’est au XXIème siècle plus acceptable.
Sur un territoire essentiellement agricole, et où l’activité touristique est en pleine essor, l’exploitation de ressources naturelles non renouvelables est un modèle de développement d’un autre âge. Pourtant des alternatives existent :

  • changer les modes de consommation;
  • lutter contre l’obsolescence programmée;
  • faciliter le recyclage des biens produits.

Lire la suite ➡︎


Appel à souscription pour un film documentaire

Morts à 100% : Post-scriptum
par l’association pour la suppression des pollutions industrielles

« Dans les années 1970-1980 dans le Nord-Pas de Calais, un mouvement culturel écorne le « Mythe du mineur » développé autant par les houillères que les représentants ouvriers : héros du travail, soldat de la mine, courageux et discipliné. Le documentaire Morts à 100 %,réalisé en 1981 par Jean Lefaux et Agnès Guérin, offre à des mineurs retraités le soin de dire combien ce mythe, depuis la « Bataille du charbon », les a poussés au sacrifice. »

Lire la suite ➡︎


Journée « Mines en France » – Paris le 15 juin 2017

À l’occasion de cette journée les représentants des différents mouvements opposés au renouveau minier ont montré avec humour et réalisme que la mobilisation citoyenne ne cessera pas tant que les permis miniers imposés aux populations ne seront pas abrogés !

Sous la houlette de M.Testard – n°1 de la société Variscan Mines et président de la Chambre syndicale des industries minières (CSIM) – professionels, fonctionnaires – communicants se sont rencontrés sur le thème du renouveau minier en France.

Vous pouvez réecoutez une partie des débats qui s’y sont tenus !

Premier enregistrement (matin)

Segond enregistrement (matin)

Troisième enregistrement (après-midi)

À lire aussi, le compte rendu de cette journée produit par MPE-Media ( le site et la lettre des matières premières et de l’énergie).
Un compte rendu très pro-minier qui ne se gène pas pour utiliser les mêmes inepties en caricaturant les mobilisations citoyennes opposées aux permis miniers en France métropolitaine et d’outre-mer. Par contre, le concept de « mine propre », « mine responsable » est sans cesse mis en avant sans pour autant qu’un seul exemple soit donné. Il est facile pour les pro-mine de citer la Suède ou la Finlande – des « leaders » en Europe pour l’extraction minière – tout en omettant de signaler que – là-bas aussi – les populations locales, souvent isolées, manifestent leur opposition à cette industrie d’un autre âge. Dire qu’en France le citoyen est contre tout, que ce pays est sans cesse à la traine, c’est oublier que la santé publique, la réhabilitation des friches industrielles – quand elle a lieu – sont supportées par le contribuable. Les richesses produites quant à elles, échappent à la collectivité et s’évaporent dans des paradis fiscaux !

Action contre les projets miniers en France from pluiefilms on Vimeo.

S.D

Share Button