Actualités

Programmes des travaux de recherches de Variscan Mines
en centre Bretagne pour l’année 2017 :

Programme travaux 2017 de Variscan sur le PER de Silfiac,
(Variscan Mines , le 18-01-2017);

Programme travaux 2017 de Variscan sur le PER de Loc-Envel,
(Variscan Mines , le 18-01-2017);

Programme travaux 2017 de Variscan sur le PER de Silfiac,
(Variscan Mines , le 18-01-2017);

PER de Merléac (22) – Déclarations de travaux en cours d’instruction à la préfecture.

Forages Miniers : la déclaration de travaux en cours d’instruction.
Vigil’oust déplore le manque de transparence de la préfecture des Côtes-d’Armor.

Depuis le 24 décembre 2016, l’association demande régulièrement à la préfecture la communication de tout dossier relatif aux forages miniers par courriel. Or, les services de l’État, viennent de transmettre ce dossier aux mairies de Merléac et St Martin des prés : il est en cours d’instruction depuis le 26 décembre 2016 ! Or, en application de l’article L. 124-1 du Code de l’environnement, le dossier est pourtant communicable à tout intéressé dès réception par l’administration .

La procédure de la demande de travaux arrivant a terme au bout de 2 mois, les travaux de forages profonds commenceront donc très prochainement.

Lire l’intégralité du communiqué de presse ➡︎

alerte foreuse

Télécharger et distribuer l’affiche ➡︎

– Malgré les demandes répétées de Vigiloust, la Préfecture des Côtes d’Armor a retenu le dossier de déclaration de forage qu’elle a en sa possession depuis le 26 décembre dernier.
– Vigiloust n’a pu accéder au dossier que le mardi 31 janvier, alors que la procédure de déclaration se terminera le 26 février, date a laquelle les forages pourront démarrer (2 mois d’instruction) : un délai trés court donc pour informer largement sur la situation et vérifier les garanties du dossier.
– Seules les communes de St Martin des Prés & de Merléac ont reçues ce dossier, les 31 autres communes du PERM, pourtant concernées, ne sont pas prévenues de ces travaux.
– Tous les ans, le préfet doit organiser une réunion d’information sur les travaux de Variscan (CIS), pourtant aujourd’hui aucune réunion de ce type n’est prévue avant le démarrage des travaux, ne permettant donc pas l’information des 33 maires, et de leur population. Il sera inacceptable de voir démarrer ces forages sans l’information de TOUTES les mairies au préalable.
– Pourtant ces forages sont une clef nécessaire à Variscan afin d’avancer vers l’exploitation minière du secteur, et comme nous le savons tous aujourd’hui, ce sont bien les 33 communes qui sont concernées par ce projet, et pas uniquement Merléac et St Martin des Prés.
Ainsi, étant donné que tout cela se passe encore une fois dans l’opacité la plus totale, sans information des populations concernées, et sans que toutes les garanties nécessaires ne soient prises en compte sur ces travaux, l’association Vigil’oust appelle à la mobilisation,
pour les refuser.
Rejoignez-nous, pour dénoncer le manque de transparence et les dangers ce ce projet minier !

Documents de déclarations de travaux :

Les activités de sondages, (Cofor – A GeoSonic Company);
Documents cartographiques, (Cofor – A GeoSonic Company);
Dossier de déclaration de travaux de recherche, (Variscan Mines);
Dossier de déclaration de travaux de recherche – Notice d’impact n°1,
(Variscan Mines – Minelis);
Dossier de déclaration de travaux de recherche – Notice d’impact n°2,
(Variscan Mines – Minelis);
Dossier de déclaration de travaux de recherche – Notice d’impact n°3,
(Variscan Mines – Minelis).


Une année bien remplie pour l’association Attention Mines !

Le permis Exclusif de Recherches Minières dit de Silfiac a été accordé à la société Variscan Mines le 15 septembre 2015 par le ministère de l’économie.
Le 05 janvier 2016, l’association Attention Mines ! se crée pour lutter contre cette autorisation de prospection minière car :
-l’octroi du permis a été donné sans prise en compte et concertations suffisantes des population impactées.
-l’étude d’impact fournie par le pétitionnaire minimise les risques causés à l’environnement, aux populations, au tissu socio-économique local.
-le code minier actuel n’a pas évolué suffisamment depuis sa création (1810). Il favorise largement le secteur industriel extractiviste et ne prend pas en compte les dommages environnementaux.
-le code minier minier actuel lie intimement prospection et extraction.
-la volonté de relance minière portée par le gouvernement ne prend pas en compte les objectifs de la loi sur la transition énergétique vers un développement durable qui oblige à réduire l’extraction de matières premières, à favoriser l’économie circulaire et respecter les milieux naturels pour permettre aux citoyens de vivre dans un environnement sain.

Lire la suite du communiqué ➡︎

Logo attention Mines

attentionmines@riseup.net

➡︎ Suivre l’actualité de l’asso ⬅︎


Être Daou dour

Quand j’ étais un enfant, j’ habitais dans une petite ville, Lannion.
Nous allions chercher et buvions l’eau d’une fontaine, situé à “Goas
congar”. D’autres fois, quand j’étais chez ma grand-mère, dans la ville de
Plouaret, à la campagne au lieu-dit “Pont gwen” nous allions chercher et
buvions l’eau d’une autre fontaine.
Aujourd’hui, bien que certaines soient restaurées,ces fontaines n’existent
plus. Pourtant, l’eau y coule toujours, mais pour notre santé, il n’est pas
recommandé de la boire.
En 20 ou 30 ans, ces eaux ont été polluées par la construction de routes,
de zones commerciales ou par les traitements agrochimiques de la terre.
Depuis, sous couvert de “développement”, d'”agriculture durable”, ces eaux
et ces fontaines ne cessent d’être polluées.
Aujourd’hui, des industries et des gouvernements continuent et cautionnent
ces actions de pollution au détriment du bien-être et de la santé de la
population.
Vouloir nous priver de l’eau potable, de l’eau vivante, ne serait-ce pas
vouloir nous priver de la vie ?
Ce film :”Etre daou dour”/”Entre deux eaux” invite à prendre conscience du
désastre que provoquerait la destruction de l’ équilibre naturel par
l’extraction de sable et l’exploitation minière.
Nous avons besoin de ces ressources naturelles pour vivre pour nous
nourrir, cette terre et de ses eaux qui sont là, si proche de nous.

www.skrilh.com

Télécharger la vidéo


Des exploitations minières ou
la préservation de nos ressources en eau,
Il faudra bien choisir !

ressource eau en Bretagne - 2016
(Source : cotes-darmor.pref.gouv.fr)

Voir la carte ➡︎


Dossier réforme du code minier
le Débat commence à l’Assemblée nationale

Pour illustration voici l’enjeux :

La députée, Delphine Batho, est intervenue au sein de la Commission des affaires économiques qui a examiné, mercredi 11 janvier, pour avis, la proposition de loi portant adaptation du code minier au droit de l’environnement. Cette proposition de loi sera débattue et soumise au vote à l’Assemblée Nationale les 24 et 25 janvier.
– Conformer le droit minier aux principes constitutionnels de la Charte de l’Environnement et aux principes généraux du droit de l’environnement
– Réaffirmer que la démocratie doit décider ou pas de l’utilisation ou de l’exploitation des ressources naturelles et non les multinationales.
– Conforter l’État dans son droit d’interdire clairement des techniques d’extraction et de décider de ne pas autoriser l’exploitation d’une ressource en se référant à l’Accord de Paris (COP 21)
– Sortir des énergies fossiles pour instaurer un modèle énergétique post-carbone
– Prendre en compte la raréfaction des ressources naturelles disponibles en se tournant vers une économie circulaire .
– Instaurer une véritable participation du public en amont de tout processus décisionnel
– Sécuriser juridiquement les décisions de l’État pour que celles-ci ne soient pas contestées par les industriels

Consulter le dossier ➡︎

Share Button