Actualié – Douar didoull


Le printemps de Douar Didoull

Le printemps de Douar Didoull

Communiqué de Presse 23/02/17

Le collectif Douar Didoull appelle à se rassembler massivement le 18 mars 2017 à
Guingamp (Place du Champ au Roy à 10h30) afin de rappeler à l’Etat et à Variscan que
nous ne voulons de ce projet minier ni ici, ni ailleurs.
Alors que la Commission d’Information et de Suivi des travaux (CIS) doit se réunir le lundi
13/03 afin de présenter les futurs travaux pour l’année 2017 (en mars !) concernant le
PERM de Lok-Envel, le collectif Douar Didoull en appelle à la raison et au respect
démocratique, puisque ce projet ne bénéficie d’aucune acceptabilité sociale et demande
une fois de plus aux services de l’Etat et à la société Variscan Mines l’abandon définitif de
ce projet et des autres permis.
Comment dans un soi-disant Etat de droit peut-on faire fi de la population à ce point ? En
effet, depuis maintenant 3 ans, ce sont des milliers de personnes qui manifestent
régulièrement leur opposition à ces projets et ne croient pas à l’argument du tungstène
métal « super stratégique ». Pour preuve : l’Etat français n’aura bientôt plus le contrôle de
ce marché sur son sol, la seule société française Eurotungstène appartenant au Groupe
Euramet (dont l’Etat vient de se séparer des 26,5 % qu’il y détenait) est en voie d’être
cédée à Umicore, société Belge.
Comment dans un soi-disant Etat de Droit, peut-on assigner en justice des élus qui
entendent protéger la santé de leurs administrés (au contraire de l’Agence Régionale de la
Santé !) en prenant des délibérés d’interdiction de survols d’aéronefs qui exposent la
population à des champs magnétiques dont l’innocuité n’est pas démontrée ?
Face à ce déni permanent des habitants de ces nouveaux  »territoires imposés » (à des
projets inutiles, à l’attitude de colons d’un autre âge de Variscan…), nous appelons la
population à venir manifester son opposition à ces projets miniers et rappeler notre
détermination à empêcher la venue des foreuses.

Rassemblement – Manif
Le 18 mars 2017 à 10h30
Place du Champ au Roy – GUINGAMP

Rassemblement – Manif
Le 18 mars 2017 à 10h30
Place du Champ au Roy – GUINGAMP

Contact : douardidoull@riseup.net


Communiqué

L’Agence Régionale de la Santé spécule sur la santé des habitants.
Le 08 janvier 2017, le collectif Douar Didoull interpellait par courrier l’Agence Régionale de la Santé quant à son avis favorable, émis le 19/06/2014, dans le cadre de l’instruction du Permis Exclusif de Recherches Minières dit de « Loc-Envel » et se résumant de la sorte, face aux centaines de pages du dossier de demande de PERM, émanant de la société Variscan : « Monsieur le Préfet.
Par courrier du 12 Mai 2014, vous m’avez adressé le dossier cité pour avis. Je n’ai pas d’observation particulière à formuler sur ce projet. J’émets donc un avis favorable. »

Dans ce courrier, tout en informant l’ARS sur l’impact inévitable pour l’ensemble de la Bretagne qu’engendrerait une exploration/exploitation minière sur le périmètre désigné, le collectif Douar Didoull entend demander des précisions sur les arguments qui ont nourris cet avis. Et d’interroger le directeur de l’ Agence Régionale de la Santé : « Avez-vous pris en compte l’éventualité d’un incident minier majeur sur la ressource en eau des particuliers ou des nombreux professionnels usagers ? »

Faisant fi des multiples études scientifiques¹ démontrant les pollutions diverses dès la phase d’exploration, la réponse de l’ARS (datée du 31/01/2017), prétendant que sur la zone de Lok-Envel les travaux de recherches, qui déboucheront sur une pré-mine, resteraient inoffensifs et sans impacts, se révèle comme une provocation en matière de santé publique. Reprenant mot pour mot l’argumentaire contenu dans la notice d’impact de Variscan Mines, cette réponse soulève une fois de plus la collusion entre services de l’Etat et opérateurs miniers dans le cadre de la relance minière en France. Le collectif Douar Didoull dénonce les manquements de ces services dans l’instruction de ces demandes de permis miniers.

Pour rappel, dans les Cévennes, sur le site de l’ancienne mine de Saint-Félix-de-Pallières (30), le 11 février 2016, l’ARS du Languedoc-Roussillon annonçait ses résultats suite à la mise en place d’un dispositif de surveillance sanitaire auprès d’habitants concernés (analyses sanguine et urinaire) et préconisait un « suivi médical personnalisé » pour plusieurs d’entre eux présentant des taux anormalement élevés de métaux lourds (arsenic, plomb et cadnium). Il aura fallu une plainte pour empoisonnement pour que l’ARS daigne mettre en place cette surveillance par crainte d’un scandale sanitaire !

Comme dans les Cévennes, l’ARS Bretagne semble avoir fait le choix de guérir plutôt que de prévenir !

…………………………………………………………………………………………………
A noter : le collectif Douar Didoull appelle à manifester le samedi 18 mars 2017 à Guingamp (22), place du Champ au Roy à 10h30, pour l’abrogation définitive du PERM de Lok Envel et de tous les permis miniers en Bretagne et ailleurs.
Renseignements : douardidoull@riesup.net


Communiqué de presse de Douar Didoull :

Dans le numéro 189 de la revue Géologues parue en juin dernier, Jack Testard, président de Variscan Mines et lobbyiste minier, se félicitait de l’esprit qui régnait dans le comité d’information et de suivi (CIS) mise en place par la préfecture dont le seul but est de gagner l’acceptabilité sociale du permis d’exploration minier de Merleac : « Variscan Mines considère ce comité comme une instance responsable où le dialogue est possible et raisonné. »
Prenant la mesure de l’urgence d’empêcher les forages imminents, les collectifs bretons opposés aux grands projets inutiles et imposés, réunis lors du dernier festival des luttes de Plougonver, font bloc derrière la mobilisation sur le terrain autour de Vigil-Oust, afin de rappeler à Variscan et à l’Etat que nous ne voulons pas de ces projets ni ici, ni ailleurs.
Ce rassemblement, qui s’inscrit dans une convergence des luttes anti-extractivistes, sera l’occasion de dénoncer les logiques spéculatives et pseudo-économiques qui sont à la base de cette exploitation démesurée et nuisible de nos territoires, que ce soit les projets miniers, l’extraction de sable coquillier dans la baie de Lannion, la centrale à gaz de Landivisiau ou l’aéroport de Notre-Dame des Landes.
Notre mouvement prend de l’ampleur, les collectifs locaux se multiplient et se renforcent sur la plupart des territoires concernés par ces pillages. Nous sommes, en lien sans cesse renforcés, et déterminés à user de tous les moyens pour stopper ces projets contestés.
Personne n’est dupe des promesses jamais tenues et des discours rassurants des industriels, des parodies de démocratie et la mystification de l’expertise scientifique. Pourtant, des alternatives concrètes existent, mais il est urgent de prendre conscience des nécessaires changements pour un modèle économique plus sobre et plus respectueux de nos biens communs et des liens intimes entre l’Humain et la Nature.
Le collectif Douar Didoull appelle à se déplacer massivement à Uzel le 15 octobre 2016 à partir de 14h au rond-point de Berlouze, et mettra en place des cars à cet effet à partir de Lannion et Guingamp.

Le 5 octobre 2016

Départ de Lannion : 12H, parking Kermaria, cité administrative
Départ de Guingamp : 12H30, place du Vally
Retour prévu à 18h30 Guingamp, 19h Lannion
Réservation : 02 96 43 53 12 – Participation : 5euros


Communiqué de presse de Douar Didoull :

Le Permis Exclusif de Recherches minières (P.E.R.) dit de « Loc Envel », a été accordé le 25 septembre 2015 à la société porteuse du projet, VARISCAN MINES. A l’heure actuelle, suivant les éléments dont nous disposons, les travaux de recherches n’auraient pas encore commencé sur le terrain.

Une des phases du programme de travaux consisterait au survol de nos territoires, à l’aide d’un hélicoptère émettant des ondes (recherche géophysique aérienne par électromagnétisme), permettant de connaître et d’affiner les quantités et la présence des métaux recherchés.

Le collectif DOUARDIDOULL a déposé un recours suspensif au sujet de ces travaux ; le tribunal de grande instance de Saint Brieuc s’est déclaré incompétent à juger ce recours ; le collectif demandait la nomination d’un expert judiciaire qui se serait prononcé sur la nocivité ou non de ces ondes sur la population et les animaux ; cette nomination n’ayant pas été ordonné, il nous apparaît donc nécessaire d’appliquer le principe de précaution car nous avons des éléments en notre possession prouvant la dangerosité de ces ondes

Le pôle juridique du collectif DOUAR DIDOULL, avec les conseils de son avocat, a établi un modèle d’arrêté motivé, pour interdire le survol des communes par les hélicoptères de la société VARISCAN MINES (ou ses sous-traitants), que chaque commune pourra adopter, au sein de son conseil municipal, conformément au code général des collectivités territoriales et à la charte de l’environnement. Ce modèle d’arrêté vient d’être transmis aux maires des 25 communes concernées.

Il ne faut pas que la société VARISCAN MINES entame ses travaux de recherches, car ce permis débouchera automatiquement sur un permis d’exploitation aux conséquences environnementales incalculables, notamment pour la qualité de l’eau.

Nous sommes persuadés, que les municipalités, qui sont opposées à ce permis minier, adopterons cet arrêté, qui mettra la société VARISCAN MINES en difficulté dans sa volonté d’imposer à la population ce projet inutile.

C’est tous ensemble, élus, collectifs, associations, citoyens que nous pourrons mettre un terme aux agissements néfastes de la société VARISCAN Mines sur notre territoire auquel nous sommes tous attaché.

Le 23 septembre 2016.


Baie de Lannion

Convergence des luttes

Affiche - Lanion 11-09-2016

Distribuer l’affiche ➡︎

Distribuer les flyers ➡︎

À lire dans la presse :

Extraction de Sable. le feu vert révolte, (Le Telegramme, le 07/09/2016);

Baie de Lannion. L’extraction de sable coquiller a démarré hier, (Le Telegramme, le 08/09/2016)

Extraction de sable. Le sablier a déchargé sous surveillance à Tréguier, (www.letregor.fr, le 08/09/2016)

lodo_Dd

Appel à manifester

Le collectif Douar Didoull « Pour la préservation de notre terre et contre les projets miniers » apporte sont soutien aux différents acteurs de la lutte contre le projet d’extraction de sable coquiller en baie de Lannion et s’associe à la manifestation qui aura lieu, place du centre à Lannion (22), le dimanche 11 septembre 2016, à 11h.
Le collectif Douar Didoull, dans une volonté de convergences des luttes, entend ici dénoncer tout projet extractiviste en Bretagne et ailleurs, synonyme de pillage industriel des ressources de la nature, imposé dans l’opacité la plus totale et sans aucune prise en compte des réalités locales, dont le projet d’extraction de sable coquiller est un des multiples exemples.
« Ils spéculent, ils polluent, ne les laissons pas faire ! »


affiche -Festival- Douar Didoull

Télecharger l’affiche et la distribuer ➡︎


Communiqué

Suite aux différentes sollicitations des médias, le collectif Douar Didoull « Pour la préservation de notre terre et contre le projet minier », réuni en séance plénière le 25/05/2016, tient à préciser que n’ayant aucun lien avec les dégradations perpétrées au siège de Variscan Mines à Orléans, dans la nuit de lundi à mardi, n’a pas à prendre position sur cette action.

Le collectif Douar Didoull n’a eu de cesse d’informer la population, depuis maintenant plus d’un an, sur les dangers qu’engendreraient les phases d’exploration et d’exploitation minières (car l’une est indissociable de l’autre) dans le cadre du Permis Exclusif de Recherches Minières dit de  » Lok-Envel ». Face à ce projet, imposé à la population, les personnes concernées par ce permis (accordé en septembre 2015) ont exprimé massivement leurs refus. Conscients que la « mine responsable et propre du XXIe siècle » n’existe pas et n’existera jamais, que «le développement industriel de la Bretagne » ne sera pas dicté par des spéculateurs et que les pollutions sur le territoire seraient irréversibles, les habitants ont donc clairement dit non à ce projet minier. Et, c’est 75% du périmètre, par les refus de prélèvements collectés, qui est aujourd’hui inaccessible aux techniciens de Variscan Mines.

Face à cette situation, le collectif Douar Didoull a demandé à plusieurs reprises aux services administratifs et juridiques de l’Etat, l’abandon de ce permis minier. Services de l’Etat qui sont restés sourds aux doléances des citoyens.

Le collectif citoyen Douar Didoull réitère sa demande auprès de Mr Macron et lui suggère l’abandon définitif de ces projets miniers.

Le 25 mai 2016.


Journée de soutien aux actions du collectif Douar Didoull

Le collectif Douar Didoull « Pour la préservation de notre terre et contre le projet minier » organise, le dimanche 22 mai à partir de 14 heures au château de Koad an noz, une vente symbolique de la forêt de Koad an noz et Koad an nay.

Alors que les portes de 75% des parcelles (privées et communales) du périmètre du Permis Exclusif de Recherche Minière sont fermées à la société Variscan Mines, le collectif Douar Didoull invite la population concernée de prêt ou de loin par ce projet, à se réapproprier la forêt.

Venez donc nombreux participer à l’opération « La forêt est à nous ! A chacun son are ! » L’argent récolté servira au collectif Douar Didoull à financer ses différentes actions contre ce projet minier imposé à la population et dont il demande l’abandon immédiat. Un TPS (Titre de Propriétaire Symbolique) leur sera remis.

Affiche DD - 22-05-2016

Buvette et petite restauration sur place.


Conférence de presse – Lok-Envel du 1er avril 2016

« Depuis un an et demi maintenant, le Collectif Douar Didoull « Pour la préservation de notre terre et contre le projet minier » n’a eu de cesse d’informer les habitants des 25 communes du PERM dit de ”Lok-Envel”. Outre les différentes réunions d’information organisées ici et là, le collectif Douar Didoull mène depuis plusieurs semaines une campagne visant à collecter auprès des habitants les documents écrits de refus de prélèvements et d’accès aux terres (336 km2) à Variscan Mines.

Le but de cette conférence de presse est précisément de faire un point sur ces nombreux refus empêchant l’accès des prospecteurs de la start-up minière Variscan Mines aux terrains. Il s’agit ici d’une première étape : la première phase de cette campagne a été de rencontrer, en premier lieu, les personnes possédant les plus grandes surfaces. Un autre point sera fait d’ici quelques semaines.

Les membres du collectif tiennent à remercier l’ensemble des personnes rencontrées pour l’accueil qui leur a été réservé. Ils tiennent à remercier également les élus des municipalités concernées pour leur précieuse collaboration lors de ce travail de collecte… »

À Lire en intégralité ➡︎

Diffusion de tract sous forme de livret ➡︎


Conférence – débat avec Anna Bednik
le 1er avril 2016 à 20h à Lok-Envel

Journaliste et militante, Anna Bednik présente les grandes lignes de son ouvrage: Extractivisme. Exploitation industrielle de la nature :
logiques, conséquences, résistances.

Elle sera secondée pour l’animation du débat qui suivra par Jacques Ambroise, membre du collectif Douar Didoull et auteur de : Gaz de schiste, le choix du pire.

  • 18h - conférence de presse
  • 20h - La conférence commence...
    suivra un riche débat.

À écouter ⬇︎


Le collectif Douar Didoull vous invite à une réunion d’information et d’échange autour des projets miniers dits « de Lok Envel ».

Cette réunion aura lieu le mercredi 16 Mars 2016 à 20h00 à la salle des Forges à Bourbriac.

Il s’agira de vous faire part de nos connaissances sur le sujet, de faire un point sur l’actualité du permis et sur les possibilités légales de refuser l’accès aux différentes parcelles à la société Variscan Mines, avant d’échanger sur les réponses possibles à apporter en ce qui concerne la phase d’exploration qui devrait commencer très prochainement.

Bien cordialement.

Le collectif Douar Didoull.


Communiqué de presse

Douar Didoull sur tous les terrains

Nous avons le plaisir de vous convier à une conférence de presse, en présence de Maitre Jérome BOUQUET-ELKAÏM, le Jeudi 03 mars 2016 à 11h30, au 23 rue des promenades 22000 Saint Brieuc (local Côtes d’Armor Nature Environnement), suite au procès qui se tiendra au tribunal de Saint Brieuc (cf communiqué) à 9h30 le même jour.

En comptant sur votre présence, veuillez recevoir nos sincères salutations

Le collectif Douar Didoul
Le collectif Douar Didoull « Pour la préservation de notre terre et contre le projet minier » tient a informer la population des 25 communes du Permis Exclusif de Recherches de Mines dit de « Lok Envel », que toute personne peut refuser à la société porteuse du projet, Variscan Mines, de pénétrer à l’intérieur de ses parcelles.
A cet effet, le collectif Douar Didoull propose un document de « Refus de prélèvement» disponible sur son site internet1. Il est demandé de le remplir en 3 exemplaires (un pour le déclarant, un pour la mairie de la commune concernée, un autre à expédier à Douar Didoull). A ce jour, grâce au nombreux refus récoltés, ce sont les portes de plusieurs milliers d’hectares qui sont déjà fermées à Variscan Mines et c’est tout un pays qui s’oppose à ce projet inutile ! Mais ceci n’est qu’une étape, et tout un chacun doit prendre conscience que chaque refus, s’ajoutant aux autres, est primordial sur le chemin de l’abrogation pure et simple de ce permis !
Les membres de Douar Didoull se félicitent par ailleurs de voir que plusieurs mairies ont d’ores et déjà adopté ce document, incontestable sur le plan juridique, en le proposant à leurs administrés et ont eu la clairvoyance de ne pas attendre le formulaire de refus que la société Variscan Mines s’engageait à leur fournir, comme elle le stipulait dans sa déclaration de travaux datée du 22 octobre 2015 et dont le préfet a donné acte le 22 décembre 2015. Formulaire qui n’aura pas plus de valeur juridique que celui proposé par Douar Didoull !
Car il semblerait que mensonge et opacité soient la marque de fabrique des récentes déclarations dans les médias, à la fois des dirigeants de Variscan Mines et des services de l’Etat. A chaque prise de parole, Variscan Mines tente de minimiser les multiples impacts négatifs de ses activités de prospection mais ne révèle jamais que son objectif final est de revendre ses informations acquises sur le terrain à une entreprise qui réalisera la phase industrielle. Rappelons que cette première année de prélèvements des sols sert avant tout à la préparation de centaines de sondages de reconnaissance géologique futurs. Autrement dit des forages destructifs dont la profondeur, selon l’ étude d’impact, pourra « être de 15 à 20 m tout comme de plus de 1 000 m » !
Le collectif Douar Didoull rappelle que l’opposition, s’il elle s’organise sur le terrain, se poursuit également sur le plan juridique où plusieurs procédures sont actuellement en cours. Une requête introductvive d’instance, contre l’ Etat, déposée auprès du Tribunal Administratif de Paris, contestant l’attribution du PERM dit de « Lok Envel » a été retenue et sera jugée dans l’avenir au Tribunal de Rennes. Un recours gracieux concernant la déclaration de travaux a également été déposé le 16 février dernier. Très prochainement, Jeudi 03 mars 2016, sera jugée au tribunal de Saint Brieuc, à 9h30 une assignation en référé, contre la société Variscan Mines, au sujet des recherches géophysiques aéroportées et héliportées reposant sur le magnétisme, la radiométrie spectrale ou spectrométrie gamma et enfin l’électromagnétisme. Cette dernière technique, jamais utilisée en zone à forte densité de population, consiste à émettre des champs électromagnétiques, à l’occasion de survols à très basse altitude des zones concernées, sans aucun contrôle des autorités administratives et sanitaires. Le collectif Douar Didoull appelle les sympathisants opposés au projet minier à assister nombreux à cette audience.

1 Douar Didoull, Lan Meur 22810 Plougonver, 07 88 80 86 30,
Site internet: http://alternatives-projetsminiers.org/

Diffuser le communiqué ➡︎


Un fest noz de soutien à Douar Didoull
le samedi 6 février à Vieux Marché

Pour bien commencer la soirée un apéro concert à partir de 18h avec le groupe Tarkooldiaba aura lieu, chanson entrainante sur fond de cuivre accordéon et guitare. S’en suivra un repas crêpes et à partir de 21h, pour vous faire digérer, vous pourrez guincher avec le groupe Klev!, ne vous laissant pas reprendre votre souffle suivra le groupe Kedal. En kan ha diskan Yfig et Nanda Traodeg et les Stag ha-Novis seront aussi de la partie ainsi que les musiciens les frères Postic et Urvoy et Malrieu.
Alors venez suer et montrer que nous avons de l’énergie à revendre et que nous ne laisserons pas les projets miniers se faire!
Pratique repas une soupe, une galette et une crêpe 5€, apéro concert et fest noz 6€.

Affiche Fest-noz Douar didoull-06-02-2016

Télécharger l’affiche ➡︎


Une autre étape commence…

En septembre dernier Variscan Mines a obtenue le permis d’exploration dit « permis Loc-Envel », les élections régionales sont passées, les recours en justice poursuivent leur chemin, mais les travaux de recherches peuvent désormais commencer !
Pour autant, ce projet minier ne se fera pas si les propriétaires soutenues par la population et les élus refusent l’accés aux terres convoitées.

Formulaire de Refus de Prélèvement

édité par Douar Didoull
Il devra être rempli en trois exemplaires : un pour le propriétaire,
un pour Douar Didoull, un autre est confié à la mairie.
Dans la rubrique « Section et n° des parcelles » inscrire « Toutes ».


Le collectif Douar Didoull « Pour la préservation de notre terre et contre le projet minier » propose une réunion d’information et d’échange autour du projet minier dit de « Loc Envel ».

Cette réunion aura lieu le jeudi 14 janvier 2016 à 20h00 à Louargat (salle Mille Club, route de Trégrom).

Il s’agira de faire part des connaissances du collectif sur le sujet, plus particulièrement en rapport avec les problématiques agricoles, avant d’échanger sur les réponses possibles à apporter à la phase d’exploration qui devrait débuter en Janvier 2016 comme l’indique la déclaration de travaux consultable dans les mairies concernées par le projet porté par la société Variscan Mines.

Nous croyons fermement que nous sommes tous menacés par ce projet, et les agriculteurs en premier lieu, et espérons donc vous rencontrer nombreux le 14.01.

Cordialement
Le collectif Douar Didoull


Lettre adressée aux candidats aux régionnales
Par le collectif Douar didoull

Le 23 novembre 2015
Collectif Douar Didoull
Lan Meur
22810 – PLOUGONVER
douardidoull@riseup.net

Madame, Monsieur,
Nous souhaitons attirer votre attention sur l’octroi récent par le ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique des permis exclusifs de recherche à la société Variscan Mines sur les sites dits de « Merléac », « Loc Envel » et « Silfiac ».

Ces permis prétendent explorer une zone géographique d’une superficie de 92 000 hectares dans le but d’y découvrir des gisements de zinc, d’étain, d’or, d’argent, de tungstène, de germanium … et de substances connexes. Ces zones concernent directement 73 communes dans les départements du Morbihan et des Côtes d’Armor, mais indirectement, via les bassins versants et les masses d’eau une grande partie de la Bretagne. Le programme de travaux de recherches prévu par Variscan Mines, dont le budget s’élèvera à onze millions d’euros par projet, prévoit de faire, entre autres, plusieurs centaines de sondages, certains allant jusqu’à 1500 mètres de profondeur par fragmentation des roches. Ces permis, qui s’étendent sur plusieurs zones classées protégeant la faune et la flore type Natura2000 et ZNIEF seraient selon nous un désastre pour la Bretagne, causant des dégâts environnementaux et sociétaux irréversibles, et ce dès l’exploration.

Les consultations publiques ayant rendu un avis massivement défavorable, il est clair qu’une forte réticence à l’égard de ces projets existe au sein de la population.
De plus, de nombreux élus ont également fait part de leur inquiétude face à une information souvent jugée insuffisante. Les SAGEs ne semblent pas convaincus de la prétendue absence d’impacts des travaux d’exploration. Malgré tout cela, les permis ont tout de même été accordés tandis que d’autres demandes de permis sont, à ce jour, en cours d’instruction, notamment dans les départements du Finistère (29) et d’Ille-et-Vilaine (35).

A l’occasion de cette échéance d’importance que sont les élections régionales, nous vous demandons de vous exprimer clairement sur ce sujet crucial pour l’avenir de notre pays.
En vous remerciant de nous retourner votre réponse à l’adresse ci-dessus, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos salutations distinguées.

Le collectif Douar Didoull


Motion contre le projet minier

« Le collectif Douar Didoull qui s’oppose au projet d’exploration et d’exploitation minière sur la zone dite de Loc-Envel a demandé à Guingamp Communauté de voter une motion de défiance envers Variscan Mines. Parlant de « brouillard » Bernard Hamon et Yannick Le Goff ont dit l’étendue de leur circonspection, Rémy Guillou expliqué pourquoi il avait désormais l’impression qu’il y avait « un loup ». Pierre Pasquiou et Christian Picaud ont, eux, appelé à faire davantage confiance. Un plaidoyer qui ne vaudra pas plein et entier soutien à Variscan puisqu’au résultat des courses, 26 voix pour soutenir Douar Didoull contre cinq petites abstentions boucleront les débats. »

Lire l’article ➡︎, (letelegramme.fr, le 27/11/2015).


Projet minier. Recours en justice, (letelegramme.fr, 22/11/2015);

Photo recours par Le télégramme
(Jérôme Bouquet-Elkaïm – source photo : letelegramme.fr)

Annonce du collectif Douar didoull

Le collectif Douar Didoull « Pour la préservation de notre terre et contre le projet minier » invite l’ensemble de la population (habitants des 25 communes du périmètre défini et riverrains des communes voisines qui seront impactées par cette possible activité minière polluante) concernée par la demande de Permis Exclusif de Recherches de Mines dit de « Loc Envel », à une réunion publique d’information le Jeudi 8 octobre 2015, à la salle des fêtes de Plougonver, à 20h30.

Il s’agira, suite à l’accord de la demande de P.E.R.M., de faire le point sur cette demande, de revenir sur l’historique de la procédure, d’informer sur ce qu’est réellement une phase d’exploration de recherches minières et ses conséquences et bien sûr d’échanger avec les personnes présentes.

Pour rappel, les communes de la zone du P.E.R.M. sont : Belle-Isle-en-Terre, Bourbriac, Bulat-Plestivien, Calanhel, Callac, Coadout, Grâces, Gurunhuel, La Chapelle-Neuve, Loc-Envel, Loguivy-Plougras, Lohuec, Louargat, Maël-Plestivien, Moustéru, Pédernec, Plésidy, Plougonver, Ploumagoar, Plounevez-Moëdec, Plourac’h, Pont-Melvez, Saint-Adrien, Saint-Péver et Tréglamus

A noter : le collectif Douar Didoull appelle la population à se mobiliser contre toute forme d’exploration sur les 25 communes concernées et à se joindre massivement à la manifestation qui aura lieu à Guingamp la samedi 24 octobre 2015 à 10h, place de l’échiquier. Empêcher l’exploration aujourd’hui, c’est empêcher l’exploitation demain. Non aux mines, ni ici ni ailleurs !

Des recours en justice vont être lancés :

Le collectif Douar Didoull et l’association Avenir et Vigilance, vont lancer un recours et ont mandaté un avocat pour le faire.

Pour enrichir et augmenter la représentativité de cette action, les particuliers, professionnels, directement concernés dans la zone de prospection, mais aussi communes ou autres associations peuvent s’y associer, ça pèsera dans la balance.
Les particuliers, entreprises, asso et communes en AVAL des cours d’eau concernés peuvent également s’associer au recours.

Pas de frais à prévoir (Douar didoull finance par ses actions, mais tout don ou participation sont les bienvenus), quel que soit le nombre de réquérants, notre avocat n’augmentera pas ses tarifs.

Les délais sont assez court, si votre décision est prise, merci de nous transmettre : nom, prénom, adresse, téléphone, mail, date et lieu de naissance, profession.
Contact : douardidoull@riseup.net

Le communiqué de presse du collectif


Interview d’André Picot

Dans le cadre de la journée d’information organisée par le collectif Douar didoull le 2 mai 2015, le toxico-chimiste André Picot, directeur de recherche honoraire au CNRS, nous a alerté sur les risques pour la santé publique dans le cas d’une exploitation minière.
Malgré toutes les tentatives des services de l’état pour éluder un débat public sur ce projet de société, les citoyens réitèrent leurs inquiétudes, dans une région où les ressources en eau potable sont déjà très polluées :
Il n’existe à ce jour aucun modèle d’exploitation minière propre !

Interview d'André Picot
Source: Le Télégramme du 4 mai 2015

Télécharger l’article (<–)

A lire aussi dans le télégramme le compte rendu de cette journée

Un grand merci aux membres du collectif Stop Mines 23 d’avoir fait le déplacement depuis la Creuse, et pour leur participation à cette journée de mobilisation citoyenne !

article télégramme du 4 mai 2015
Source: Le Télégramme du 4 mai 2015

Télécharger l’article (<–)

Vous pouvez également réécoutez les intervenants :

Introduction de la conférence;
Présentation de l’ensemble des PER en Bretagne et historique du passé minier;
Situation géographique et la problématique de l’eau sur le PER de Loc-Envel;
Implication de l’association de la Valet du Leguer;
Intervention Eau et Rivière;
Intervention du collectif Stop Mines 23 (Creuse);
La parole des élus.


Auto-collant
Share Button