Demande de prolongation et d’agrandissement de la carrière de Bellevue

Projet de renouvellement et d’agrandissement de la carrière de Bellevue (Bon Repos sur Blavet) L’enquête publique se tient du 17 juin au 17 juillet 2019 À la mairie de Bon Repos sur Blavet (Laniscat) et la mairie déléguée de Saint-Gelven Consulter le dossier ⬇︎ Pétition sur cyberaction : Refuser le projet de renouvellement et d’extension de la carrière de Bellevue

Lire la suite...

Dossiers après-mines

Vous trouverez ci-dessous les rapports et les conclusions de l’étude hydrogéochimique menée par la faculté de sciences de Montpellier sous l’égide du professeur Séverin Pistre sur le secteur élargi des anciennes mines polluées de St Félix de Pallières intitulée HYDROLOGIE ET QUALITÉ DES EAUX DU SECTEUR DE SAINT FÉLIX DE PALLIÈRES (GARD). Cela représente un travail d’un an et demi d’échantillonnages sur le terrain, d’analyses en laboratoires, d’interprétations et de conclusions des résultats hydrogéochimiques. (…) Les résultats précédents désignent les stériles et plus largement les ouvrages miniers abandonnés (galeries noyées..) comme étant à l’origine des plus fortes concentrations (Pb, Cd, Zn, As…) rencontrées dans les eaux souterraines ou de surface. En effet, plusieurs points d’eau souterraine ou de surface, présentent des concentrations en ces éléments bien supérieures aux concentrations rencontrées hors des secteurs miniers.(…) – Rapport final (version 1), (Laboratoire HydroSciences Montpellier) – Liste des paramètres mesurés et des éléments analysés :, (Laboratoire HydroSciences Montpellier); – Historique des travaux réalisés par le laboratoire HSM – Université Montpellier , (Laboratoire HydroSciences Montpellier);

Lire la suite...

Apéro-projection-discussion – Mort à 100% par Post Scriptum

Proposé par le collectif Douar Didoull, le vendredi 23 février 2018, à partir de 19h00 au Dibar (entre Plougonver et Gurunuhel), en présence des réalisateurs. Lire de synopsis ➡︎ Regards sur le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, les deux films proposés « Mort à 100% » de Jean et Agnès Guérin (55min, 1980) et « Morts à 100%, post-scriptum » de Modeste Richard et Tomjo (45 min, 2017), ces deux films donnent la parole aux mineurs. Le premier documentaire tire le bilan d’une vie de travail et d’exploitation, pour ceux qui, dans le bassin et ailleurs, ont cru au mythe du mineur héroïque dans le travail et dans la lutte. Ce mythe auquel ont largement contribué les partis politiques et les syndicats s’est effondré sans heurts dans la mort du bassin du Nord-Pas-de-Calais. Les mineurs se demandent comment ils ont pu contribuer à leur propre exploitation et à leur propre mort par silicose. Le second montre comment en 2012, l’UNESCO élève le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais au rang de « Patrimoine Mondial » saluant « l’oeuvre conjuguée de l’homme et de la nature ». La mémoire conjugée des 40 000 morts de la silicose s’en trouve recouverte de représentations aseptisées confinant à la nostalgie. La mythologie minière connait alors […]

Lire la suite...

Science asservie et invisibilité des cancers professionnels : études de cas dans le secteur minier en France

« Depuis plus d’un siècle, l’évolution de la recherche en santé publique, en général, et les risques du travail, en particulier, est largement dominée par les besoins et stratégies des industriels. Ceux-ci interviennent, non seulement dans le financement des études menées, mais aussi dans la conception, les objectifs et les méthodologies de ces recherches, parvenant même à instaurer le doute là où la mise en danger est manifeste. Le travail minier fut, historiquement, dès le 19e siècle, l’un des premiers champs d’affrontements politiques et sociaux concernant les enjeux de la santé des travailleurs, tant en Amérique du Nord qu’en Europe ou sur les autres continents. Il le demeure, comme le démontre cet article à propos de l’invisibilité des cancers professionnels de mineurs ayant travaillé dans deux sites miniers français du sud de la France. S’appuyant sur les enquêtes pluridisciplinaires menées par son équipe de recherche en sciences sociales et celles de chercheurs en sciences de la vie, l’auteure s’attache à montrer comment les pratiques d’expertise et de santé publique sont mobilisées, non pas pour la prévention et la réparation des cancers professionnels, mais plutôt dans un processus continu de mise en doute des savoirs qui préserve les intérêts financiers des industriels […]

Lire la suite...

INSTRUCTION INTERMINISTERIELLE N° DGS/EA1/DGPR/DGAL/2017/145

INSTRUCTION INTERMINISTERIELLE N° DGS/EA1/DGPR/DGAL/2017/145 Du 27 avril 2017 relative à la gestion des sites pollués et de leurs impacts nécessitant la mise en oeuvre de mesures de gestion sanitaire et d’études de santé et/ou de mesures de gestion sanitaire des productions animales et végétales « Pouvoirs de police en matière d’ICPE Également rappelé par la circulaire du 26 mai 2011 citée ci-avant, « la prévention des risques de toute nature engendrée par une installation classée est de la responsabilité de celui qui l’exploite ou en assume la garde. Aussi l’État n’a pas vocation à réaliser des actions de prévention des risques sur une installation classée en fonctionnement ou à l’arrêt ». Dans une telle situation, il appartient au Préfet d’exercer ses pouvoirs de police à l’encontre du responsable de la pollution des sols afin d’y remédier et d’en limiter les effets. Pouvoirs de police en matière de mines Jusqu’à la prise de l’arrêté préfectoral du second donné acte, prévu par l’article L. 163-9 du code minier et mettant fin à l’exercice de la police des mines, il appartient au Préfet d’exercer ses pouvoirs de police des mines à l’encontre de l’explorateur ou de l’exploitant. La circulaire du 27 mai 20088 précise […]

Lire la suite...
1 2