Communiqué de presse 16 décembre 2014

Depuis la nouvelle de l’autorisation préfectorale accordée au PER de Merléac, la Bretagne se mobilise soutenue par d’autres collectifs ailleurs en France. Le collectif Mines de Rien est en mouvement à partir du PER de Silfiac. Mais dans les 34 communes concernées par le PER de Merléac et sur les 25 du PER de Loc-Envel la mobilisation s’organise. Il est urgent d’inciter l’Etat à engager une vaste concertation citoyenne sur ces enjeux industriels dans une conjoncture économique et climatique difficile. Ailleurs en France d’autres projets miniers inquiètent et mobilisent des citoyens désireux de préserver le tissus social et un environnement déjà fragile. Le sentiment général est d’être précipité dans une fuite en avant vers l’exploitation de ressources non renouvelables, alors que dans le même temps, le gouvernement français se prépare à recevoir le sommet mondial sur le climat en 2015 à Paris. Personne n’est dupe, et l’attribution d’un permis d’exploration abouti toujours à un permis d’exploitation en cas de découvertes de ressources. Car les millions d’euros investis dans la recherche doivent à tout prix être rentabilisés par la vente des données recueillies. Qui peut penser un instant, que ses ressources minières doivent faire l’objet d’une nouvelle recherche alors que le […]

Lire la suite...

Compte rendu réunion du 16 décembre 2014 à Plougonver (22)

Cette réunion d’information publique s’est tenue à l’initiative du comité Notre-Dame-Des-Landes Gwengamps. 25 communes sont concernées par le PER de Loc-Envel et comme pour les autres PER en Bretagne les populations sont étrangement sous informées. Bien que la demande d’autorisation d’exploration date du 31/01/2013, de nombreuses personnes ne connaissent pas l’existence d’un tel projet. Nombre d’entre elles ont appris la nouvelle par la presse. Suite à l’autorisation préfectorale accordée au PER de Merléac, et sans que les populations aient été réellement informées et surtout consultées, le comité Notre-Dame-Des-Landes Gwengamps a pris l’initiative de cette réunion publique dans le but d’informer et d’organiser la mobilisation citoyenne. Jean (Membre du comité) a présenté les 3 projets miniers (Côtes d’Armor) sur les 7 qui ont lieu sur le massif armoricain : PER dit de Merléac(22) sur une superficie de 41 100 ha ; PER dit Loc-Envel (22) sur une superficie de 33 600 ha ; PER dit Silfiac (22 et 56) sur une superficie de 17300 ha. Entre 3 et 10 M € sont engagés sur chaque projet. Avec un coup des matières premières très élevé, exploiter 4 à 5 gr de minerais (or) par tonne s’avère très lucratif mais très polluant. La concession d’une mine […]

Lire la suite...

Compte rendu de la reunion du 15 décembre 2014 à Cléguerec.

La réunion s’est tenue dans la salle du Boulodrome de Cléguérec (56) rassemblant une trentaine de personnes. Notons également la présence d’une équipe de France 3 en début de séance. « Un tour de table » est procédé et il apparaît qu’un nombre important de personnes résidant sur St Mayeux et concerné par le PER de Merléac s’est déplacé . Un représentant du collectif de Loc-Envel est également présent et participe à l’entretien en langue bretonne avec la journaliste de Fr 3. Les tracts sont distribués à l’ensemble des membres présents pour la campagne d’information dans laquelle s’engage le collectif. (5 000 tracts dans un premier temps) Suit la lecture de l’ordre du jour : Adoption des statuts du collectif après relecture ; Création du collectif Mines de Rien ; Election du collectif d’animation (CA) ; Questions diverses sur les actions en cours. Didier procède à la lecture des statuts avec bureau collégial, et ceux-ci sont adoptés à l’unanimité. De la même manière les candidats qui se sont proposés pour participer au CA, sont élus. Le CA est composé de 10 membres: Anne, Chloé, Didier, Eric, Envel, Hélène, Laurent, Manu, Sam et Willy. Et le collectif Mines de Rien est officiellement crée. Il est décidé d’envoyer […]

Lire la suite...

Communiqué de presse du 12 novembre 2014

Notre objectif majeur est d’informer la population sur les enjeux de ce projet minier qui paraît si lointain et si abstrait. Sur le fond du projet, nos principales préoccupations sont les suivantes: – Nous doutons fortement qu’une exploitation minière propre, puisse exister un jour. Aussi nos grandes inquiétudes concernent les dégâts durables qui ne manqueront pas d’être causés par la dangerosité des produits chimiques indispensables à l’extraction minière moderne. Notre vigilance est motivée par notre attachement au bien être de nos campagnes, à la qualité des eaux de nos rivières et à la sauvegarde de nos forêts. – L’actualité nous enseigne chaque jour que les retombées économiques d’un tel projet, sont difficiles à quantifier. Il nous semble mensonger d’affirmer que des emplois locaux seront réellement créés quand on connait l’importance grandissante des emplois détachés pour les multinationales et leurs sous-traitants. On voit même cette généralisation se développer sur des chantiers publics. A l’inverse il est assuré que des emplois existants seront mis en danger par ce projet. Celui-ci est totalement incompatible, par exemple, avec le tourisme ou l’agriculture, qu’elle soit conventionnelle ou biologique. – Enfin nous nous inquiétons de la confiscation des ressources naturelles par les multinationales en Europe et […]

Lire la suite...

Compte rendu de la réunion du 12 novembre 2014 à Lescouët-Gouarec

Ordre du jour: Mise au point sur le courrier adressé aux élus des communes concernées; Impression et diffusion des tracts; Relecture avant rédaction définitive des statuts du collectif. Suite à l‘autorisation de l’état accordée au PER de Merléac, un communiqué de presse a été transmis à la presse. Une vingtaine de personnes est venue assister à cette troisième rencontre sur une commune différente. Notons la présence d’un agent des Renseignements Généraux qui a demandé d’assister aux débats, mais aussi deux journalistes. Les courriers informant les élus de notre collectif et de notre volonté d’informer les populations, n’étaient à ce jours pas encore partis. Concernant les tracts, le reste des fonds (collectées par Hélène) nécessaire à l’impression de 5000 tracts a été réuni en clôture de réunion. L’impression et la diffusion vont pouvoir commencer bientôt. La suite de la réunion a été consacré à la relecture des statuts du collectif préparés par Didier, Irène et Sam. Les dernières corrections ont été apporter ainsi que le nom du mouvement « le Colletif Mines de Rien ». L’adresse du siège sociale a été fixé à Silfiac chez un membre du collectif. Il a donc été décidé de procéder à la rédaction définitive des statuts d’ici […]

Lire la suite...

Compte rendu réunion du 11 octobre 2014 à Silfiac

Personnes présentes : Andrew, Didier, Hélène, Irène, Lucile, Olivier, Philippe, Réjane, et Samuel . Le maire de Perret a assisté au début de la session. Le premier sujet abordé a été le projet d’association. Avec les informations glanées ici ou là, il semble que nous dirigeons vers la création d’un collectif qui ressemble au fonctionnement d’une association (loi 1901). Le statut de collectif permet la responsabilité collective des membres contrairement au statut associatif. Il nous faut donc trouver le texte de loi qui facilitera les démarches lors de la création de ce collectif. Pour le moment, nous pouvons travailler sur les statuts et trouver un nom à notre mouvement citoyen.  Le second point discuté, a été la rédaction définitive du courrier rédigé par Irène , Lucile et Didier, et qui sera adressé à chaque mairie concernée par le projet minier. Un rendez-vous avec chaque maire est demandé pour instaurer un dialogue et savoir si nous pourrions bénéficier de lieux où organiser des rencontres avec la population.  Le troisième point : la relecture et la rédaction du tract proposé par Hélène et Philippe. C’est l’occasion de prendre conscience du ton et de la teneur des messages que nous voulons adopter. Le but recherché est d’inviter […]

Lire la suite...

Compte rendu de la réunion du 20 septembre 2014 à Perret

Lors de cette première rencontre citoyenne, une quinzaine de personnes seulement a répondu à l’invitation. Le premier constat: la population locale ne semble pas connaître l’existence du projet minier dont les communes concernée ont été prévenues par courrier du préfet le 14 mai 2014. Cette rencontre a permis aux participant(e)s de partager leurs inquiétudes, leurs interrogations concernant ce Permis Exclusif de Recherches de Mines (PER) dit « Permis   Silfiac ». Résidents sur les communes de Lescouët-Gouarec Perret,  Plélauff ou  Silfiac, chacune et chacun ont pu s’exprimer et expliquer leur motivation. Le  sentiment dominant est que ce projet n’est, une fois de plus, qu’un modèle archaïque d’exploitation de ressources naturelles non-renouvelables. Nous sommes nombreux-ses à penser qu’il est grand temps pour notre société de cesser cette fuite en avant vers toujours plus de consommation et de gaspillage. Conscients-es que ce PER n’est que le début du parcours conduisant à un futur projet d’exploitation, il faut dès maintenant se mobiliser avant que d’énormes moyens financiers soit investis, et qu’il ne soit trop tard pour reculer. La nature et les paysages du centre Bretagne sont une richesse, et il est indispensable de les préserver. Cette activité minière est incompatible avec l’agriculture (biologique ou conventionnelle) et le tourisme qui […]

Lire la suite...
1 47 48 49 50